Audience ministérielle du 10/10/2018 sur l’avenir de la DGCCRF, du pôle « 3E » et des « DIRECCTE »

vendredi 19 octobre 2018
par  com
popularité : 2%

Ci-joint le compte-rendu CGT de l’audience ministérielle du 10 octobre 2018 :

PDF - 91.1 ko
CR CGT Audience ministérielle

« Où il est question de l’avenir de la DGCCRF, du pôle 3E (Entreprises, Emploi et Economie) et des « DIRECCTE » (Directions Régionales des entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) », publié le 18/10/2018 sur le site de la CGT FINANCES.

- Déclaration de la ministre et Déclaration CGT à la suite du compte-rendu.

- Les échanges ont porté sur l’avenir de la CCRF dans le contexte d’ « Action Publique 2022 » et la réforme brutale de la DGE (pôle 3E).

« Le 10 octobre 2018, la CGT était reçue par Mme GENY STEPHANN, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’économie et des finances M. LE MAIRE, en présence de Mme BEAUMENIER, Directrice Générale de la Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes.

En préambule, la CGT a réaffirmé son opposition à la stratégie gouvernementale de vente à la découpe du ministère. Nous sommes favorables à la construction d’une administration au service de la population, mais pas au service d’une minorité de privilégiés comme c’est le cas actuellement. Le rapport du groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) nous rappelle l’urgence climatique, et donc l’urgence d’une transition juste. Cette transition devra avoir une dimension industrielle importante, et elle ne sera réussie que si elle est planifiée. Elle exige donc le développement d’administrations de contrôle économique et de transition industrielle fortes. L’enjeu est de répondre à la réalité d’aujourd’hui (...) »

Déclaration de la ministre :
C’est une réorganisation d’une très grande ampleur mais elle ne vient pas de nulle part : AP2022 ; circulaire du 24 juillet 2018. Le ministre Le Maire est intervenu tôt pour donner le cap, pour que le dossier ne s’enlise pas.
Les problèmes à résoudre : trouver une nouvelle affectation aux agents concernés, ceux en charge du développement économique. Le gouvernement choisi le périmètre et les missions, les Régions sont maintenant en charge de ces questions, donc il faut supprimer les doublons.
La circulaire du 24 juillet n’était pas assez précise, le ministère va donc élaborer des documents sur la réforme sous l’angle RH.
Les mesures d’accompagnement seront discutées lors du GT du 25 octobre. L’accompagnement social sera dimensionné au niveau ministériel.
Le ministère travaille avec la DGAFP sur un socle interministériel.
Il y a un « paquet » accompagnement à mettre sur la table, 2019 sera une année de transition professionnelle, si en fin d’année 2019 des collègues n’ont pas de poste, les dossier seront étudiés au cas par cas.
Les fiches de poste seront finalisées d’ici fin novembre 2018 pour des candidatures en décembre 2018. En parallèle, le CTS DIRECCTE va être saisi des questions organisations et missions.
Le cadre mission est posé mais il y a nécessité d’être plus précis. (…) »


RELIRE notre article :
"Deux circulaires mortifères : la destruction et la privatisation des services de l’État sont « en marche »"

ET TÉLÉCHARGER le tract du SNPTAS CGT
La CGT dénonce cette énième remise en cause du secteur public et entrevoit déjà ses conséquences sociales
désastreuses pour les agents qui sont tout à la fois citoyens et usagers.

cliquer sur l’image


POUR MÉMOIRE
Consulter le document "Ré-Action Publique 2022 - Analyse du SNPTAS CGT"


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012