Le 3 octobre, les retraités ont frappé à la porte de l’Assemblée nationale

lundi 8 octobre 2018
par  com
popularité : 1%

Les retraités ont frappé à la porte de l’Assemblée nationale

Ils sont venus ils sont tous là. Les 250 délégués de retraités venus de la quasi-totalité des départements s’étaient donnés rendez-vous à la Bourse du travail de Paris pour un débat avec les représentants des 9 organisations de retraités, avant de partir pour l’Assemblée nationale et après un arrêt Place de la République.
Lire la suite (site de l’UCR-CGT)

Le communiqué UCR-CGTsuite à la mobilisation des retraités du 3 octobre.

"(...) Succès de la mobilisation des retraités du 3 octobre à Paris à l’appel du « groupe des 9 ». Des délégations unitaires venues de toute la France ont témoigné de la colère des retraités à travers tout le pays. Après le quinquennat de François Hollande, qui a largement entamé le pouvoir d’achat des retraités, ces derniers sont devenus la bête noire du Président Macron qui les a désignés comme des nantis, des privilégiés. Jamais un tel mépris n’a été affiché.

Gilles Le Gendre, Président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, n’a pas cru bon de recevoir les retraités venus en délégation à l’Assemblée. À l’inverse, les députés communistes sont venus à la rencontre des manifestants. Ils ont indiqué qu’ils allaient déposer un projet de loi reprenant l’essentiel des grandes revendications des retraités portées par le groupe des 9. Nous leur avons remis les 250 000 pétitions qu’ils se sont engagés à remettre à Édouard Philippe, le Premier ministre, le jour même. Cette journée d’action des retraités a bénéficié d’une couverture médiatique plus importante qu’à l’habitude. L’UCR-CGT a répondu à une dizaine de radios, télés, journaux(...)"

Voir la VIDÉO et lire le Tract CGT appelant aux 3 et 9 octobre (PDF)

Enfumage pour retraites à plusieurs vitesses

"Après le braquage de la CSG, l’opération macroniste contre les pensions se déploie.
Elle concerne les futurs retraités comme les retraités actuels.
À la manœuvre, Jean-Paul Delevoye pour un simulacre de consultation avec trois principaux objectifs camouflés : l’âge de départ à la retraite, la baisse des pensions et un boulevard pour les plus aisés (...)"

Lire la suite (article site UCR CGT)



Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234