Mobilisation des retraités : l’intersyndicale a validé la proposition CGT d’une action en 2 temps : les 3 et 9 octobre dans tout le pays

lundi 10 septembre 2018
par  com
popularité : 1%

Les 3 et 9 octobre, dans tout le pays, plusieurs organisations de retraités appellent à une journée nationale d’action le 9 octobre précédée de l’envoi de délégations départementales de retraités à l’Assemblée nationale le 3 octobre.

Les retraités sont déjà lourdement pénalisés et l’annonce d’une augmentation de 0,3 % en 2019 pour une inflation estimée à 2,3 % sur les 12 derniers mois n’est pas acceptable.
Réduire le pouvoir d’achat des retraités n’a jamais favorisé et ne favorisera ni l’activité ni l’emploi.

La CGT revendique que les pensions soient indexées automatiquement sur l’évolution des salaires et non pas soumises au bon vouloir du gouvernement.


TÉLÉCHARGER :

- le Communiqué de l’Union Confédérale des Retraité-e-s CGT du 27 août 2018 : "Retraités maltraités, retraités révoltés !",

- le tract de l’UCR CGT pour les journées d’action des 3 et 9 octobre 2018 : "Sacrifier les retraité-e-s pour les profits des plus riches ? Ça suffit !"

- l’affiche

- l’appel commun : "Retraités et retraitées ! tous et toutes dans la rue le 9 octobre"

"Le gouvernement vient de décider : les retraites ne seront revalorisées que de 0,3 %en 2019 et 2020 alors que les prix ont déjà augmenté de 2,3 % de juillet 2017 à juillet 2018.
Il décide unilatéralement de ne plus s’appuyer sur l’inflation mais sur les prévisions de croissance. Ce sont les prémices d’un changement de système en un régime par points.
C’est une nouvelle amputation du pouvoir d’achat des retraités après la baisse de la pension de 1,7 % avec l’augmentation de la CSG.
Concrètement, pour une retraite brute de 1500 euros, l’augmentation de la CSG a réduit la retraite de 25,5 euros par mois. Avec une hausse des prix de 1,7 % et une majoration des pensions seulement de 0,3 %, ce retraité perd en plus 21 euros par mois. Et cela après des années de revalorisation dérisoire des retraites !
Les salariés comme les retraités subissent une réduction de leurs droits et rémunérations. Tenter d’opposer les salariés aux retraités, les chômeurs à ceux qui ont un emploi, les plus jeunes aux plus anciens, le public au privé, les précaires de plus en plus nombreux aux CDI ne peut masquer que les bénéfices du CAC 40 battent des records, que l’ISF est supprimé... Une petite minorité est de plus en plus riche aux dépens des retraités, des salariés, comme du reste de la population.Ce gouvernement a même le cynisme d’annoncer un « plan pauvreté » alors que sa politique conduit à accroitre fortement leur nombre : une partie des personnes âgées est en voie de paupérisation.
Actifs, retraités, nous avons les mêmes intérêts !
Ce qui est en jeu c’est le droit de vivre de sa retraite.(...)"


Documents joints

Communiqué 27/08/2018

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930