Midi-Pyrénées : la région en pointe de la gestion au pseudo mérite !!

vendredi 27 septembre 2013
popularité : 1%

Chères, Chers collègues

En cette période, les réunions des commission locales indemnitaires se tiennent dans les directions départementales et régionales.

La révolte est grande chez les représentants du personnel qui constatent l’ampleur des dégâts de cette pseudo rémunération au mérite qui est contrainte par une enveloppe par corps, à se répartir sans la dépasser.

Ce qui de fait, galvaude complètement la gestion et les objectifs affichés.

Résultats, ce sont les plus "méritants parmi les méritants...." qui sont les heureux élus, ce qui sans ne rien enlever à nos collègues, engendre un réel malaise général dans les services.

De plus, osons le dire, toutes les dérives de type clientélistes sont rendues possibles par ce type de gestion d’autant plus qu’elle se fait dans l’opacité la plus totale et au seul bon vouloir du chef de service.

Pour mémoire, les commissions indemnitaires ont été rétablies en 2007 après que les "vraies commissions" élues directement par les personnels et dotées d’une possibilité d’intervention pour la répartition des sommes et coefficients ainsi que la défense des personnels, aient été supprimées.

Ces nouvelles commissions se résument donc pour l’essentiel, à une information sur les sommes globales et le travail de répartition et d’harmonisation des coefficients.

La frénésie de la modulation
_
En cette année 2013, la majorité des services de la région Midi-Pyrénées semble se livrer à une modulation frénétique des coefficients, sans aucune retenue, soit disant pour prendre en compte la manière de servir alors qu’il est impossible de servir tout le monde !! A tel point que chaque directrice et directeur fait la lecture de la circulaire qui l’arrange le mieux pour ne pas prendre_la responsabilité finale de l’harmonisation ; chacun(e)s se renvoyant la balle entre eux même et le DREAL.

Résultat, il y a très peu de gagnants ( et encore) mais une grande majorité de perdants !

Au delà des mots, ce sont les chiffres qui parlent. Comment ne pas s’insurger de voir des différences de primes entre agents, allant de 600 euros pour des C à 2200 euros par ans pour des B, la pire constaté dans un service étant 3700 euros_à grade égal, soit 2 mois de salaire !!

Il faut arrêter çà !!

Jouer au monopoly avec la rémunération des agents et donc leur conditions de vie, çà peut être grisant pour certains qui heureusement sont minoritaires, mais il n’en reste pas moins que c’est bien ce système qui est inique et qui détruit les agents.

Les fusions et restructurations des services : depuis 2009, l’harmonisation par le haut des régimes indemnitaires des agents issus des divers ministères constituants nos directions (Agriculture, Medde, Melt, Industrie) se fait attendre . Cela devient insupportable et le désarroi s’amplifie chez toutes les catégories des agents qui constatent des différences de net à payer de 200 euros et pouvant atteindre jusqu’à 1000 euros par mois pour un Catégorie A !

La modulation des primes : face à çà, le ministère et nos directions en rajoutent en modulant à outrance les primes. C’est inacceptable et la CGT exige que le collège des directeurs au niveau de notre région Midi Pyrénées , s’aligne sur les deux ou trois qui ne pratiquent pas ce jeux de massacre.

La CGT vous appelle à ne plus subir !! Déposez massivement des recours devant les CAP compétentes et vos représentants du personnels pourront causer.... !!!!

Plus largement la CGT se prononce pour l’abandon effectif de la PFR et de toute gestion et rémunération individualisée mettant les agents en compétition entre eux, qui plus est lorsqu’ils n’ont strictement aucune chances de retours. La CGT appelle l’ensemble des agents et des organisations syndicales à se battre et à mener des actions unitaires massives du personnel pour dire stop !!!

La CGT continuera d’appeler sans relâche les agents à se mobiliser pour de meilleurs salaires sur la base d’un SMIC porté à 1700 euros net d’ici 2017 . N’oublions pas que les salaires c’est aussi notre retraite !!

La CGT continuera de se battre pour un système d’évaluation qui permette réellement à l’agent de s’exprimer sur des bases objectives avec sa hiérarchie.


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112